materia-medica

Camille Guérin : mon aïeul

Emprunter une certaine voie dans sa vie se fait parfois naturellement, on connaît le cap, la ligne tracée qui nous méne inexorablemet là où on doit être !

Mon aïeul

Camille Guérin, mon arrière grand-père m'a toujours inspiré, et ce dès mon plus jeune âge. J'étais rempli de fierté lorsque, à l'école, son nom tombait...Grand homme, qui a oeuvré dans l'ombre des plus influents de son époque : Pasteur, Calmette, Koch. Son engagement pour le bien de l'humanité alors ravagée par la Tuberculose était sans égal...encore aujourd'hui, la medecine se sert des découvertes de mon arrière grand-père pour le bien.

Camille Guérin & Albert Calmette & Robert Koch

Aujurd'hui je lui rend honneur, car je suis fière de ce qu'il a accompli et fier de porter son nom !

© Materia-Medica 2019
© Paul Guérin 2019
Droits réservés dans tous pays

Posté par P GUERIN à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 avril 2021

La Maladie de Crohn

Colites...État dit « Maladie de Crohn »

 

51121256_1923183281125939_255606882608087040_n

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du système digestif, qui évolue par poussées (ou crises) et phases de rémission. Elle se caractérise principalement par des crises de douleurs abdominales et de diarrhée, qui peuvent durer plusieurs semaines ou plusieurs mois. Fatigue, perte de poids et même dénutrition peuvent survenir si aucun traitement n’est entrepris. Dans certains cas, des symptômes non digestifs, qui touchent la peau, les articulations ou les yeux peuvent être associés à la maladie.

En cas de maladie de Crohn, l’inflammation peut toucher n’importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l’anus. Mais le plus souvent, elle s’installe à la jonction de l’intestin grêle et du côlon (gros intestin).

Maladie de Crohn ou colite ulcéreuse ?

La maladie de Crohn a été décrite pour la première fois en 1932 par un chirurgien américain, le Dr Burril B. Crohn. Elle ressemble en plusieurs aspects à la colite ulcéreuse, une autre maladie inflammatoire fréquente de l'intestin. Pour les distinguer, les médecins utilisent différents critères. La colite ulcéreuse ne touche qu’un segment délimité du rectum et du côlon. Pour sa part, la maladie de Crohn peut atteindre d'autres parties du tube digestif, de la bouche aux intestins (parfois en laissant des zones saines). Il arrive qu’il ne soit pas possible de distinguer ces deux maladies. On appelle alors l’affection « colite indéterminée ».

Prévalence

Au Canada, la maladie de Crohn touche environ 50 personnes par 100 000 de population dans les pays industrialisés, mais il y a une très grande variabilité selon la région géographique. L’endroit au monde où il y a le plus de cas rapportés est en Nouvelle Écosse, une province Canadienne, où le taux grimpe à 319 pour 100,000 personnes. Au Japon, en Roumanie et en Corée du Sud, le taux est à moins de 25 pour 100,000.

La maladie peut survenir à tout âge, y compris dans l’enfance. Elle est habituellement diagnostiquée chez les personnes de 10 à 30 ans.

Causes

La maladie de Crohn est due à une inflammation persistante des parois et des couches profondes du tube digestif. Cette inflammation peut entraîner un épaississement des parois à certains endroits, des fissures et des plaies à d’autres. Les causes de l’inflammation sont inconnues et vraisemblablement multiples, impliquant des facteurs génétiques (hérédité-comportemental), auto-immuns et environnementaux.

  • Facteurs génétiques : bien que la maladie de Crohn ne soit pas une maladie entièrement génétique, certains gènes peuvent augmenter les risques d’en être atteint. Ces dernières années, les chercheurs ont découvert plusieurs gènes de susceptibilité, dont le gène NOD2/CARD15, qui multiplie par 4 ou 5 le risque de souffrir de la maladie. Ce gène joue un rôle dans le système de défense de l’organisme. Cependant, d’autres facteurs sont nécessaires pour que la maladie survienne. Comme dans bien d’autres maladies, il semble qu’une prédisposition génétique combinée à des facteurs de l’environnement ou du mode de vie déclenche la maladie.
  • Facteurs auto-immuns : comme la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn a des caractéristiques de maladie auto-immune. Les chercheurs pensent que l’inflammation du tube digestif serait liée à une réaction immunitaire excessive de l’organisme contre des virus ou des bactéries présents dans l’intestin.
  • Facteurs environnementaux : on remarque que l’incidence de la maladie de Crohn est plus élevée dans les pays industrialisés et tend à augmenter depuis 1960. Cela laisse croire que des facteurs environnementaux, probablement liés au mode de vie occidental, pourraient avoir une influence importante sur l’apparition de la maladie. Cependant, aucun facteur spécifique n’a encore été décelé. Plusieurs pistes sont cependant à l’étude. L’exposition à certains antibiotiques, en particulier de la classe des tétracyclines, est un facteur de risque potentiel. Les fumeurs sont plus à risque de développer la maladie. Les personnes trop sédentaires sont plus affectées que les personnes qui sont plus actives. Il est possible, mais il n’y a pas de preuve absolue, que l’alimentation trop riche en mauvais gras, en viande et en sucre augmente le risque. On a longtemps pensé que le stress pouvait déclencher des crises. Cependant, les études réalisées jusqu’à présent semblent réfuter cette hypothèse. Les chercheurs se penchent surtout sur le rôle éventuel d’une infection par un virus ou une bactérie (salmonella, campylobacter) dans le déclenchement de la maladie. Outre une infection par un microbe « extérieur », un déséquilibre de la flore intestinale (c’est-à-dire des bactéries naturellement présentes dans le tube digestif) pourrait aussi être en cause. Par ailleurs, certains éléments semblent exercer un effet protecteur. Il s’agit de la diète riche en fibres et en fruits, le contact avant l’âge d’un an avec des chats ou des animaux de la ferme, l’appendicectomie, de même que d’avoir eu une gastroentérite ou des infections respiratoires. Il n’y a par ailleurs aucune association entre le vaccin RRO (rougeole-rubéole-oreillons) et la maladie de Crohn.

Évolution de la maladie

Il s’agit d’une maladie chronique qui est présente toute la vie. Le plus souvent, la maladie de Crohn évolue par poussées entrecoupées de périodes de rémission qui peuvent durer plusieurs mois. Environ 10 % à 20 % des personnes présentent une rémission durable après la première poussée de la maladie. Les récidives (ou crises) se succèdent de façon assez imprévisible et sont d’intensité variable. Il arrive parfois que les symptômes soient tellement intenses (incapacité à s’alimenter, hémorragies, diarrhées, etc.) qu’une hospitalisation devient nécessaire.

Complications et conséquences possibles

La maladie de Crohn peut entraîner divers problèmes de santé. La gravité des symptômes et des complications varie toutefois énormément d’une personne à l’autre.

Complications possibles

  • Une obstruction du tube digestif. L’inflammation chronique peut entraîner un épaississement de la paroi du tube digestif, pouvant conduire à un blocage partiel ou total du tube digestif. Cela peut entraîner des ballonnements, de la constipation, voire des vomissements de matières fécales. Une hospitalisation d’urgence peut être nécessaire pour éviter une perforation de l’intestin.
  • Des ulcères dans la paroi du tube digestif.
  • Des plaies autour de l'anus (des fistules, des fissures profondes ou des abcès chroniques).
  • Des hémorragies du tube digestif, rares mais parfois graves.

Les personnes atteintes de la maladie de Crohn au côlon ont un risque légèrement accru d’être victimes d’un cancer du côlon, surtout après plusieurs années de maladie, et même si elles sont en traitement. Il est donc conseillé de subir un dépistage précoce et régulier du cancer du côlon.

Conséquences possibles

  • Une dénutrition, car durant les crises, les malades ont tendance à moins manger en raison des douleurs. De plus la capacité d’absorber les aliments à travers la paroi de l’intestin est compromise, en langage médical on parlera de malabsorption.
  • Un retard de croissance et de puberté chez les enfants et les adolescents.
  • Une anémie ferriprive, en raison de saignements dans le tube digestif, qui peut survenir à bas bruit et être invisible à l’œil nu.
  • D'autres problèmes de santé, comme de l'arthrite, des affections de la peau, une inflammation des yeux, des ulcères buccaux, des calculs rénaux ou des calculs biliaires.

La maladie de Crohn, lorsqu’elle est en phase « active », augmente le risque d’avortement spontané chez les femmes enceintes qui en sont atteintes. Elle peut rendre difficile la croissance du foetus. Il est donc important que les femmes qui souhaitent devenir enceintes contrôlent très bien leur maladie à l’aide de traitements et en discutent avec leur médecin.

 

Approche phytothérapeutique : 

Des microorganismes issus du monde marin (algues, pantes soumarines) et des champignons, mousses et lichens permettent de réunir des bactéries autres que les bactéries de la flore intestinale, pour que le corps puisse créer de nouvelles souches, ce qui renforcit le Microbiom, car cle mycobiome intestinal joue un rôle décisif dans la maladie de Crohn !! 

MICROBIOTES_materia-medica

Synergie officinale de micro-organismes issus du monde végétal et marin pour restaurer le microbiote intestinal, MICROBIOTES est présentée dans une fiole ambrée de 50 ml avec pipette, cure de 21 jours (cycle hormonal complet).

 

Nous vous invitons également à régarder ce documentaire sur les maladies chroniques dites cœliaques et leur lien avec le gluten. Le gluten, contrairement à ce qu'on (les lobbies surtout!!!) veut nous faire croire, n'est pas votre ennemi. Au fait c'est plutôt ce qu'en font les superlobbies du secteur alimentaire en amont et en aval du simple grain de blé qui vous rend intolérant. Et là encore ce n'est pas le gluten qui est en cause mais les substances chimiques et toxiques que le blé du monde moderne contient à cause d'un traitement au glyphosate qui accélère le séchage du blé avant la récolte. Au fait cet épandage très polémiqué tue le plant de blé pour qu'il sèche avant terme, et qui sera ensuite transformé en pain, pâtisseries, bières, glaces, etc., etc....imaginez ce que ces substances en feront de votre microbiote et de vos intestins....bon appétit et bon film !

 




 

 

© Materia-Medica 2021
© Paul Guérin 2021
Droits réservés dans tous pays

 

 

04 avril 2021

L'Hydne hérisson - ce champignon aux vertus extraordinaires

Hericium-erinaceus (hydne hérisson) : voilà un champignon à la forme étonnante, constitué de touffes d’aiguillons blancs tombant en cascade. Il possède de nombreuses appellations : pompon blanc, barbe-de-capucin, crinière de lion…
Peut être une image de aliment et nature
En médecine traditionnelle chinoise, il est utilisé comme tonique digestif. Des recherches scientifiques récentes ont également mis en lumière ses bienfaits sur le cerveau et le système nerveux.
Quels bénéfices pour la santé ?
L’Hericium partage avec de nombreux champignons médicinaux des propriétés immunostimulantes et anticancéreuses.
Sa spécificité vient de sa teneur en héricénones et érinacines, capables de pénétrer la barrière hémato-encéphalique, membrane qui sépare le cerveau du sang, et de stimuler in situ la synthèse du NGF (neuronal growth factor), facteur de croissance essentiel des cellules nerveuses et rétiniennes.
En effet, le NGF joue un rôle majeur dans le maintien, la régénération et la remyélinisation des neurones. L’Hericium est le seul champignon connu aujourd’hui qui possède un tel pouvoir de régénération nerveuse. Il présente également des effets anti-inflammatoires et antioxydants utiles pour prévenir la dysfonction neuronale.
Des études ont aussi montré qu’il améliore les fonctions cognitives de manière globale et réduit la formation de plaques amyloïdes, mises en cause dans l’apparition de maladies neurodégénératives.
Au niveau digestif, l’Hericium agit sur la régénération des muqueuses de l’estomac et de l’intestin.
Dans quels cas l’utiliser ?
La consommation d’Hericium s’avère utile pour :
  • protéger le cerveau contre les effets du vieillissement ;
  • améliorer les fonctions cognitives, dont l’apprentissage et la mémoire, aussi bien chez les personnes en bonne santé qu’en cas de déficience cognitive légère
  • accompagner les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et la Sclérose en plaques
  • traiter les gastrites chroniques, le reflux gastro-œsophagien, favoriser la cicatrisation après un ulcère de l’estomac
  • accompagner les traitements des cancers digestifs
  • accroître la régénération nerveuse suite à une lésion et dans les neuropathies périphériques, en particulier celles liées au diabète
  • prévenir la dégénérescence rétinienne
  • améliorer les états anxieux et dépressifs.

Hydne-hérisson

 

Peut être une image de texte qui dit ’MATERIA-MEDICA HYDNE HÉRISSON ON CHAMPIGNON MÉDICINAL HERICIUM-ERINACEUS HERICIUM- EXTRAIT- LIQUIDE ACTIF DE SOURCE SAUVAGE Préparation Magistrale MAGISTRAL ۹۹۹999992’

 

Extrait qui date de 2018 :

Mycothérapie - L'Hydne hérisson - materia-medica

L'Hydne hérisson : le champignon de la mémoire Très rare dans la nature où il pousse sur le chêne, le hêtre et l'érable, l'hericium erinaceus (ou hydne hérisson) est très employé dans la phytothérapie chinoise et la . Des recherches récentes montrent tout son potentiel pour la réparation nerveuse et la mémoire, le cancer et les gastrites.

http://materiamedica.canalblog.com
© Materia-Medica 2021
© Paul Guérin 2021
Droits réservés dans tous pays

 

10 décembre 2020

La méthode du Tryptique

Le Tryptique, une expérience empirique rassemblée

Tryptique

65 000 heures d'application et d'attention soutenues ( que certains appellent «Recherches») afin de mettre en application une technique à la fois efficace et 100% passive.
 
Dans le cas du Tryptique ( 3 étapes logiques ) le terme «passif» ne désigne pas «sans effets», mais plutôt que les solutions ne sont pas la clé d'une restauration du potentiel Santé : les solutions contiennent «juste» le nécessaire pour que le corps atteigne lui-même son propre Potentiel-Santé.
 
L'objectif premier de cette approche est d'en finir avec la Iatrogénie ou iatrogénèse*, l'intervention médicale aux conséquences désastreuses pour la santé. Sous cet angle, l'Endobiogénie* prend toutes ses lettres de noblesse.
L'Iatrogénèse est l'ensemble des conséquences néfastes sur l'état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqué ou prescrit par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé.
 
Une maladie, un état, un effet secondaire, etc., sont dits iatrogènes lorsqu'ils sont occasionnés par le traitement médical. En grec, le mot signifie littéralement « provoqué par le médecin » (du grec ancien ἰατρός  / iatros , « médecin », et γένεσις  / genesis , « origine ») , ou par d'autres professionnels de la santé, par exemple par un pharmacien.
 
Dans la francophonie le comité de la santé publique considère comme iatrogènes « les conséquences indésirables ou négatives sur l'état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqués ou prescrits par un professionnel habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé ».
 
La notion est donc très générale, qualifiant un trouble ou un effet non souhaitable consécutif :
 
  • à l'intervention d'un médecin ou autre professionnel de la santé, qu'il y ait ou non erreur de traitement ;
  • ou à l'utilisation d'un médicament, qu'elle corresponde ou non à son indication habituelle.
Endobiogénie
 
Son objectif et sa finalité est de prendre en compte la fonctionnalité physiologique de l’individu dans son unicité et dans sa globalité, ainsi que dans la relativité des inter-relations dynamiques des différents systèmes qui le constituent.
 
Elle implique la mise en oeuvre d’une approche nouvelle du malade, de la maladie et de la stratégie thérapeutique.
 
L'Endobiogénie considère que le Docteur ne doit pas se borner à traiter la seule maladie, mais qu’il doit aussi prendre en compte le malade en lui-même et face à celle ci.
 
En effet, la maladie n’est pas simplement un accident «déclenché par un seul facteur X», c’est aussi - et d’abord - un signal indiquant que «quelque chose» s’est déréglé dans l’organisme du malade. Elle ne constitue de ce fait que l’expression finale de différents dérèglements physiologiques propres à l’individu. Le symptome est alors le langage que le corps a trouvé pour nous parler, pour nous dire que quelquechose ne va pas. Cépendant, l'être humain a oublié d'écouter son propre corps. Vient ensuite l'intervention d'un spécialiste qui bien trop souvent considère l'organe ou le système en détresse de manière isolée. Pourtant, lorsqu'un système ou organe ne fonctionne pas correctement, il faut prêter attention aux systèmes et organes en amont et se poser la question suivante : avec quoi mon organisme est-il si occupé, pour qu'il soit obligé de négliger un organe ou système en particulier ???
 
Pour «ramener l’ordre» dans cet organisme qui peut sembler «chaotique», pour lui permettre de se rééquilibrer, de reprendre en main tous les moyens de maintenance assurant sa stabilité et permettant la restitution de l’état antérieur à l’avènement de la maladie, son état d’équilibre fonctionnel, il faut comprendre comment fonctionnent les mécanismes physiologiques qui gèrent ses capacités d’autoprotection et d’autoréparation, et quelles sont les modalités spécifiques de leur dérèglement chez le patient à traiter. Il faut aussi comprendre l'interaction des différents systèmes, leurs tâches qu'ils accomplissent pour que l'ensemble fonctionne sans entrave.
La Méthode tryptique prend en considération l'ensemble des facteurs qui permettent à l'organisme de retrouver son capital santé.
  • Préparation du terrain - Nettoyage en profondeur
  • Égalisation du terrain - Support et équilibre
  • Entretien du terrain - Entretien et renforcement

La Méthode Tryptique - ÉTAPE 1 - Nettoyage en profondeur - Samourai et Antidoute - materia-medica

Solution-savante, premier volet du Tryptique en 3 étapes incontournables à qui vise la restauration du plein potentiel-Santé: , c'est la préparation-terrain et la détoxification sans laquelle aucune correction n'est possible. Le Samuraï, cinquième-génération, est constitué de 11 champignons-médicinaux d'origine forestière.

http://materiamedica.canalblog.com
La Méthode Tryptique - ÉTAPE 2 - Support et équilibre - Énergie vitale et Microbiotes - materia-medica

Il aura fallut 65 000 heures d'attention soutenue ( que certains appellent ''Recherches'' ) afin de mettre en application une technique 100% passive. Dans le cas du Tryptique ( 3 étapes logiques ) ''passif'' ne désigne pas ''sans effets'' mais plutôt que les solutions ne sont pas la clé d'une restauration du potentiel Santé, mais plutôt que les solutions contiennent le nécessaire pour que le corps lui-même atteigne son potentiel-Santé.

http://materiamedica.canalblog.com

La Méthode Tryptique - ÉTAPE 3 - Entretien et renforcement - Thériaque de Venise et Immuno - materia-medica

Dans cette fiche, nous tentons de répondre à la question suivante : que peut-on faire pour préserver toute la vigueur de nos défenses immunitaires afin de mieux se prémunir contre les infections et conserver une bonne santé?

http://materiamedica.canalblog.com
© Materia-Medica 2020
© Paul Guérin 2020
Droits réservés dans tous pays

28 septembre 2020

La Cure d'automne 2020

La cure d'Automne

MATERIA MEDICA_Cure d'Automne 2020

L'Automne est une période importante qui fait la transition entre l'été, période d'abondance alimentaire et de condition météo favorable, et l'hiver froid et humide et avec moins de diversité alimentaire à notre disposition (moins vrai aujourd'hui mais on peut discuter de la qualité nutritionnelle des aliments qui ont fait des milliers de kilomètres dans des réfrigérateurs). L'organisme doit s'adapter à ces changements et on peut l'y aider.
La détox
Détoxifier c'est le maitre-mot de cette cure. L'été est une période d'excès (grillade, alcool, soleil, diminution des temps de sommeil...), les organes de filtration que sont le Foie et les Reins ont beaucoup travaillé. On va donc les aider.
Parmi les remèdes simples absorbés à travers l'alimentation, nous retrouvons le
  • Citron, le
  • Raisin et le
  • Thym notamment.
Le Citron à jeun le matin par exemple ou dans une tisane de Thym ou encore une petite cure de Raisin noir riche en polyphénols en monodiète. Profitez c'est la saison!
Détox polyvalent
Pour aller plus loin, le Phyto-complexe dépuratif général va permettre en 3 semaines de vous débarrasser des toxines en drainant l'appareil digestif et pulmonaire, le Foie, les Reins et les Intestins.
Suite à cette Cure, nous vous conseillons notre Solution Biomimétique pour sa richesse en vitamines bio-disponibles et polyphénols. Cette Solution-savante va permettre de lutter contre la fatigue, les infections, le vieillissement, la déminéralisation (fixation du fer et du calcium)...

MATERIA MEDICA_Synergie Biomimétique

Le stress et la déprime saisonnière
En Automne peut apparaître un stress saisonnier. Celui-ci est dû à la baisse de lumière, à la perspective des jours froids d'hiver, au stress de la rentrée et bien d'autres facteurs. Ce stress peut même devenir une déprime saisonnière donc méfiance. La Solution Calmifluides anti-stress sera d'une aide précieuse si vous êtes concerné(e) par un manque d'entrain, une anxiété ou un stress permanent.

MATERIA MEDICA_Calmifluides Anti-Stress

La reminéralisation
L'été est une période où globalement on se déminéralise notamment à cause de la sudation. Or les minéraux sont indispensables à l'ossification évidemment mais aussi à un grand nombre de réactions chimiques. Une reminéralisation est indispensable à tous mais particulièrement à la femme soit-disant ménopausée, la femme enceinte et les adolescents. Le Complex Orties sauvages est un remède simple et efficace.

MATERIA MEDICA_Urtica Dioïque Adaptogène Polymorphe

Les douleurs articulaires
Les douleurs articulaires peuvent ressurgir avec l'arrivée de l'humidité et des basses pressions qui favorisent l'inflammation. Les personnes baro-sensibles (dont les douleurs augmentent avec le mauvais temps) et qui doivent déverrouiller leurs articulations le matin au réveil sont particulièrement concernées. Nous avons la préparation idéale, le Trio-articulaire. Les plantes médicinales utilisées sont anti-inflammatoires et antalgiques et l'extrait de pépins de pamplemousse va drainer les articulations et éviter le dépôt de micro-cristaux.

MATERIA MEDICA_Trio Articulaire

© Materia-Medica 2020
© Paul Guérin 2020
Droits réservés dans tous pays


13 septembre 2020

Et ça continue....

Nous ne cessons de vous remercier. Nos pages consultées 25 000 fois, vous êtes 16 000 qui consultent mes interventions et plus de 200 personnes abonnées. Notre cercle de gens qui cherchent des alternatives - particuliers, thérapeutes tous domaines de la santé confondu - ne cesse de croître. Voilà une belle preuve qui témoigne de votre solidarité et de votre soutien !

Merci_2

Que du beau et du bon !

 

Merci à vous toutes et tous

Paul Guérin Ph. D

© Materia-Medica 2020
© Paul Guérin 2020
Droits réservés dans tous pays

 

17 avril 2020

Nous sommes fiers de ce que nous accomplissons !

Dicton_Churchill

Le côté Santé et Gastronomique de la Maison des Alchimistes sont deux volets complémentaires, car nous sommes convaincus que les deux sont étroitement liés. Bien que la Page de La Maison des Alchimistes est majoritairement axée sur le volet Gastronomie, vous trouverez les précieux conseils de Paul sur ce blog, qui jouit d'une popularité hors norme (malgré les propos diffamatoires qui circulent sur le net à notre propos).
Bientôt 9000 visiteurs et 15000 consultations sont la preuve que vous ne vous laissez pas berner par les propos haineux à notre égard, puisque vous avez identifié avec aisance la collaboration évidente de deux personnes qui, on doit l'avouer, font toute une paire !!
On ne lâche rien, merci de vos encouragements et témoignages !!!
Pour vous rendre sur notre blog gastronomique c'est par ici :

Les Alchimistes Gastronomiques

2500 à 5000 SHUDegré 5 : Fort La Maison des Alchimistes vous propose une gamme d'extraits oléiques à base de piments : 26 différents piments trouvent leur chemin dans nos fioles, 26 saveurs étonnantes dont le degré "brûlant" varie entre 500 SHA et 2 Millions SHA pour la variété la plus forte.

http://lesalchimistes.canalblog.com
Et notre page sur Facebook :

La Maison des Alchimistes

Le côté Santé et Gastronomique de la Maison des Alchimistes sont deux volets complémentaires, car nous sommes convaincus que les deux sont étroitement liés. Bien que cette page est majoritairement axée sur le volet Gastronomie, vous trouverez les précieux conseils de Paul sur son blog, qui jouit d'une popularité hors norme (malgré les propos diffamatoires qui circulent sur le net à notre propos).

https://www.facebook.com

© Materia médica
© Les Alchimistes Gastronomiques
© Paul Guérin 2020
Droits réservés dans tous pays

05 avril 2020

Herbier, les plantes qui soignent - Le Houblon

Le Houblon - Humulus lupulus

materia-medica_Houblon, Humulus lupulus

 

Le Houblon: la potion-magique des Druides

Utilisé en Europe depuis le VIIe siècle, le houblon fut d'abord apprécié en tant qu'arôme, avant qu'on lui reconnaisse des propriétés médicinales. Son usage en phytothérapie concerne, notamment, le traitement des troubles du sommeil et de l'anxiété. Cette plante s'utilise aussi pour traiter les cas d'inappétence, de troubles digestifs ou liés à la prétendue ménopause.

Utilisation interne

  • Traitement des troubles du sommeil (propriétés sédatives).
  • Traitement des spasmes digestifs mineurs, de l'éructation et des «crampes» digestives.
  • Action apéritive : amélioration de l'appétit.
  • Troubles de la prétendue ménopause : réduction des bouffées de chaleur et du nervosisme.
  • Effet fébrifuge : rôle régulateur.

Utilisation externe

Préparations cosmétiques pour tonifier et réparer les peaux fragiles.

Indications thérapeutiques usuelles

  • Troubles du sommeil et anxiété (action sédative et calmante), troubles de l'appétit (effet apéritif), troubles ménopausiques (action contre les bouffées de chaleur et la nervosité), affections gastriques d'origines nerveuses, dyspepsies, ulcères cancéreux, problèmes articulaires (rhumatismes), affections liées à l' hyperuricémie ( goutte).

Autres indications thérapeutiques démontrées

  • Améliore le sommeil (antioxydant et anti-inflammatoire),
  • Réduit le développement du cancer du sein (action des phytooestrogènes),
  • Possède un effet sédatif (traitement de la dystonie végétative),
  • Traite les troubles de la ménopause (rôle des phytooestrogènes),
  • Corrige les troubles sexuels d'origines neurologiques (éjaculation précoce, absence de libido),
  • Diminue les douleurs articulaires (arthrite, rhumatismes),
  • Renforce la fonction rénale (diurétique).
  • Le houblon permet d'apaiser certains troubles digestifs (dyspepsies, gêne épigastrique, brûlures), de même que l'hyperémotivité chez l'enfant.

Histoire de l'utilisation du houblon en phytothérapie

Déjà utilisé par les Romains dans l'Antiquité, le houblon ne fut introduit comme plante médicinale en phytothérapie que vers le Xe siècle. Ce sont des médecins arabes qui lui reconnaissent, les premiers, ses propriétés apaisantes soporifiques. Durant l'époque médiévale, certains herboristes l'ont utilisé, en Europe, contre la mélancolie et l'insomnie. Des cônes de houblon étaient alors placés dans l'oreiller, ou en dessous, pour favoriser le sommeil, particulièrement chez les enfants nerveux. L'utilisation contemporaine du houblon en phytothérapie concerne, en général, les troubles du sommeil, les problèmes liés à la ménopause et le traitement de certains cancers (cancer du sein et cancer du col de l'utérus).

Description botanique du houblon

Le houblon est une plante herbacée, grimpante et vivace. Haute de 5 à 6 m (10 m dans certains cas), sa tige est quadrangulaire, duveteuse et relativement rêche, s'enroulant, en général, dans le sens horaire. Ses feuilles, palmées (3 à 5 lobes), sont opposées, insérées sur des tiges volubiles et allongées. C'est une plante dioïque, dont l'inflorescence est un cône. Les fleurs des pieds femelles sont des chatons, évoluant en cônes ovoïdes enveloppés d'une résine (lupuline), odorante et farineuse. L'inflorescence mâle est une grappe insérée à l'aisselle des feuilles. La pollinisation se fait par le vent (anémogame) et les fruits sont des akènes. Plante spontanée et sauvage, le houblon se cultive bien sur sols riches, dans des zones humides et ombragées (bordures de rivières, haies, fossés).

Composition du houblon

Parties utilisées

Le cône de houblon est la partie utilisée en phytothérapie.

Principes actifs

Sesquiterpènes : humulène et bêta-caryophyllène. Monoterpènes.

  • Les sesquiterpènes constituent 50 à 80% des huiles essentielles du houblon. Les monoterpènes sont présents dans une moindre proportion. Les sesquiterpènes agissent comme hypotenseurs, anti-inflammatoires, calmants, décongestionnants nerveux lymphatiques, antihistaminiques et antitumorales. Les monoterpènes ont des propriétés lymphotoniques, antiseptiques, antivirales, stimulantes et antalgiques. Ce sont également des décongestionnants respiratoires et des expectorants.

Utilisation et posologie du houblon

Dosage

Pour une infusion, tremper 10 g de cônes de houblon sec dans 500 ml d'eau très chaude. L'infusion est à boire matin, midi et soir, après les repas, pour lutter contre les troubles du sommeil. Deux prises suffisent pour le traitement de l'insomnie.

  • L'extrait sec en gélules est à avaler (avec un verre d'eau) au moment des repas, trois fois par jour, à raison de 200 mg par prise.
  • La poudre totale sèche de houblon se présente sous forme micronisée. Elle se prend, au cours des repas, avec un verre d'eau, à raison de 1 g par prise (matin, midi et soir).
  • Pour la décoction de cônes de houblon, consommer une tasse matin, midi et soir, après les repas.

Précautions d'emploi du houblon

L'usage du cône de houblon chez les personnes atteintes d'un cancer hormonodépendant ( cancer du col de l'utérus, cancer du sein, etc.) doit se faire de façon très prudente (lorsqu'il n'est pas interdit) en raison de la présence d'oestrogènes.

Contre-indications

La consommation d'alcool pendant la prise de houblon est déconseillée. On recommande de cesser l'utilisation du houblon au moins 14 jours avant toute intervention chirurgicale. La plante peut interagir avec les anesthésiants. Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas consommer de houblon, de même que les personnes qui y sont allergiques (ou allergiques à toute autre plante de la même famille). Les personnes souffrant de dépression ou de troubles bipolaires ne doivent pas prendre du houblon, sans avis médical.

Effets indésirables

Les effets indésirables sont rares et liés à une prise de longue durée : jaunisse, troubles de l'érection, vertiges, fatigue intellectuelle, etc.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Pas d'interaction connue.

Interactions avec des médicaments

En raison de son action sédative, le houblon pourrait interagir avec certains médicaments, comme les somnifères et les tranquillisants (benzodiazépines), les antiépileptiques, les antidépresseurs, les antalgiques opiacés (dérivés de l'opium), les neuroleptiques antipsychotiques, les antihistaminiques H1. La prise de ces produits, concomitamment au houblon, devrait faire l'objet d'un avis médical.

Avis du médecin

Des bienfaits reconnus

Le houblon a une action positive sur le sommeil, grâce à ses huiles essentielles. La prise d'infusion, de décoctions ou de macérations de cônes de houblon permet d'apaiser l'anxiété et de traiter les problèmes d'insomnies. La plante traite aussi les dysfonctionnements physiologiques en début de ménopause, de même que certains troubles sexuels, chez l'homme. Le cône de houblon a une action bénéfique sur la digestion et les problèmes articulaires.

Avertissement

En raison de la présence de composés soporifiques, une somnolence peut apparaître suite à la prise de cônes de houblon. De ce fait, il n'est pas conseillé de conduire, manipuler des engins lourds ou faire des opérations nécessitant une grande vigilance, après la prise de houblon.

La recherche sur le houblon

Les recherches récentes sur les possibilités d'utilisation du houblon en phytothérapie portent, entre autres, sur le rôle de ses constituants dans le traitement de la ménopause et du cancer du sein. D'autres travaux se sont intéressés au rôle du cône de houblon dans le traitement de l'ostéoporose et son utilisation contre les pathologies d'ordre neurologique.

RAPPEL : Une formule spagyrique avec des plantes de source sauvage s'avère efficace en 72 heures et 96 heures (3 cycles circadiens), contre 2 à 6 semaines pour une préparation classique du commerceRappellons également que seules les synergies de plantes médicinales sont capables d'apporter les bienfaits recherchés et d'accomplir le travail thérapeutique visé. Aucune plante isolée ne peut contenir la solution !

© Materia-Medica 2018
© Paul Guérin 2018
Droits réservés dans tous pays

01 avril 2020

Adaptogènes - Le Chaga

 Le Chaga - Inonotus obliquus

materia-medica_CHAGA

 

L'historique du Chaga

Le Chaga est utilisé depuis des décennies par les communautés des fôrets boréales comme les Cris en Amérique du Nord, les Ostyaks en Sibérie Occidentale et le peuple Ainu sur l’ile d’Hokkaido.

D’autres communautés l’utilisaient et l’utilisent toujours en Chine septentrionale et en Corée. Le pouvoir du Chaga et son utilité médicinale était bien connus et donnaient place à des rituels. Aujourd’hui la plupart d’entre nous redécouvrent les bénéfices du Chaga et tirent profit de son action régulatrice sur nos corps.
Quelques Faits :
  
  • Le Chaga a toujours été utilisé pour traiter les troubles gastro-intestinaux et les ulcères de l’estomac car il contient de l’acide bétulique et des phytosterols. Il est un prophylactique qui prévient la dégénération des cellules par sa grande quantité de polyphénoles.
  • Le Chaga est une bonne source de supers oxydes dismutases présents naturellement dans le corps. Les supers oxydes dismutases, qui sont moins présents avec l’âge, protègent notre corps contre les assauts destructifs et incontrôlés de l’oxydation des radicaux libres.
  • Le Chaga est un bon support pour les personnes qui suivent un traitement conventionnel pour le Cancer, comme la chimio-thérapie. Il peut aider à compenser l’effet dévastateur que peuvent avoir ces traitements sur le système immunitaire et qui peuvent causer des nausées, de l’insomnie, une perte d’appétit, de la fatigue, etc. Il aide à prévenir le développement de métastases.
  • Le Chaga peut contribuer à améliorer de façon significative la qualité de vie pendant et après un traitement.
  • En outre, le Chaga est aussi un anti-Cancer et un potentiel anti-tumoral, en particulier pendant les stades précoces de Cancer en raison de l’acide betulinic et des phytosterols.
  • Les produits synthétisés par le Chaga à partir de l’acide bétulinic du bouleau font actuellement l’objet de recherches pour étudier d’éventuelles propriétés d’anti-VIH qui leur seraient alléguées.
  • Des propriétés anti-inflammatoires sont en lien avec les antioxydants et les propriétés de soutien immunitaire présents.
  • Le Chaga a un effet positif sur des inflammations aiguës et chroniques des articulations comme l’arthrite et l’arthrose.
  • Le Sclérotium, qui est la couche extérieure noire du Chaga contient une quantité importante de mélanine. La mélanine est une macromolécule pigmentaire responsable du niveau très élevé en antioxydants. L’antioxydant est un outil anti-âge puissant, l’organisme en entier en profitera. Votre peau et cheveux seront en meilleur santé et vos organes seront plus sains.
  1. Le Beta-D-Glucans aide à réguler le systeme immunitaire et à normaliser un systeme immune débalancé, qui est souvent la cause d’allergies et de bien d’autres maladies auto-immunes comme le lupus ou le psoriasis.
  2. Le ß-glucans a quant à lui un effet positif sur les taux de cholestérols, en nivelant ces nivaux ces taux, il contribue à réguler la tension artérielle et permet d’avoir un système cardio-vasculaire en santé, possédant moins de plaques et des artères plus fortes.
© Materia-Medica 2019
© Paul Guérin 2019
Droits réservés dans tous pays

31 mars 2020

Phytothérapie et Santé pulmonaire

15 Plantes et herbes qui peuvent améliorer la santé pulmonaire et guérir les infections respiratoires
Le nombre de personnes souffrant d'infections virales et bactériennes augmente et celles-ci sont caractérisées par de nombreux problèmes respiratoires.
Dans la plupart des cas, ils sont traités avec des antibiotiques, ce qui contribue uniquement à la résistance aux antibiotiques, et ils sont inutiles contre les virus.

materia-medica_poumons

Inversement, les remèdes à base de plantes (phytothérapie) traitent les infections, améliorent la santé pulmonaire et réparent les lésions pulmonaires, dont vous trouverez le 15 plus efficaces pour entretenir la santé de vos poumons
  • Eucalyptus
Cette plante a un arôme rafraîchissant qui soulage l'irritation de la gorge et soutient la santé du système respiratoire. Il est riche en cinéole, qui agit comme un expectorant, apaise la toux, combat la congestion et apaise les voies sinusales irritées.
Sauge
  • Sauge
Cette plante traite les troubles pulmonaires, soulage le mal de gorge et la toux et dissipe la sinusite. La plupart de ses propriétés bénéfiques sont dues aux huiles volatiles, comme le salvène, le terpène, le thuyone et le camphre. Dans le cas de la sinusite, utilisez-le comme thé ou inhalez ses vapeurs.
  • Lobélie
Les extraits de la lobélie ont un effet bénéfique sur les cellules tumorales multi-résistantes. Son ingrédient principal, la lobeline, aide à respirer, amincit le mucus, décongestionne la circulation et détend les voies respiratoires. Elle est également utile dans le cas d'une toux et d'un rhume, car elle détend les muscles.
  • Menthe poivrée
Elle contient du menthol qui détend les muscles des voies respiratoires et facilite la respiration. L'huile de menthe poivrée contient du pinène, du pulegone, du limonène et du caryophyllène. Lorsqu'elle est séchée, cette plante contient du menthol, du menthone, de l'acétate de menthyle, du méthanofurane et du cinéol. En combinaison avec le menthol, c'est un puissant décongestionnant.
  • Racine de réglisse
Cette herbe adoucit les muqueuses de la gorge et des poumons, traite l'inflammation, apaise les irritations et agit comme expectorant. Elle est riche en saponines qui libèrent les mucosités pour que le corps puisse les enlever facilement. Ses composés bénéfiques sont même capables de prévenir le cancer du poumon.
  • Cannabis
Le cannabis est l'une des plantes anti-cancéreuses les plus puissantes, car il déclenche l'activation des récepteurs aux cannabinoïdes et intervient dans les effets anti-invasifs des cannabinoïdes.
L'extraction et l'inhalation de ses huiles essentielles traitent les irritations de la cavité buccale qui proviennent du fait de fumer alors que la vaporisation du cannabis dégage les voies respiratoires et les sinus et traite et inverse l'asthme.
  • Racine d'Osha
Sa haute teneur en camphre offre de puissantes propriétés de protection des poumons. Cette herbe aide la respiration profonde en stimulant la circulation dans les poumons. La racine d'Osha apaise également les irritations respiratoires en cas de sensibilités saisonnières qui enflamment les sinus.
  • Chaparral
Le chaparral est originaire du sud-ouest et possède de puissantes qualités détoxifiantes et pulmonaires. Il a des antioxydants puissants qui apaisent l'irritation, ainsi que le NDGA, qui combat la réponse histaminique. Vous pouvez l'utiliser sous forme de thé ou de teinture.
  • Thym
Le thym a longtemps été utilisé dans le cas d'infections des voies respiratoires et d'infections bactériennes comme la pneumonie. Il lutte contre la congestion thoracique due aux huiles essentielles qu'il contient, qui ont de fortes propriétés antifongiques, antibiotiques et antiseptiques.
  • Origan
L'origan contient de l'acide rosmarinique et carvacrol, qui sont des décongestionnants naturels et des réducteurs d'histamine. L'huile d'origan est encore meilleure que les antibiotiques dans le traitement de Staphylococcus aureus.
  • Grande Aunée (Elecampane)
Elles réduit les infections en éliminant l'excès de mucus. Elle est excellente dans le cas d'infections pulmonaires, comme la bronchite, et tout ce que vous devez faire est d'en ajouter une cuillère à café à une tasse d'eau bouillante et de boire ce thé trois fois par jour pendant quelques semaines.
  • Pulmonaire officinale
Depuis le 17 ème siècle, cette herbe a été couramment utilisée pour améliorer la santé respiratoire et éliminer la congestion.
  • Molène
Les fleurs et les feuilles de molène sont utilisées pour fabriquer un extrait qui traite l'inflammation dans les voies respiratoires, expulse l'excès de mucus des poumons et nettoie les bronches. Vous pouvez également l'utiliser sous forme de thé ou de teinture.
  • Feuille de plantain
Cette plante allège la toux et soulage l'irritation des muqueuses, grâce aux puissantes propriétés antimicrobiennes, antibactériennes, antitoxiques et anti-inflammatoires de ses composés. Elle est également utile dans le traitement des infections pulmonaires, de la toux et des rhumes.
  • Tussilage
Les Amérindiens utilisaient couramment le tussilage pour améliorer leur santé pulmonaire. Il apaise la muqueuse, élimine le mucus des poumons et des bronches et soulage la toux et les affections pulmonaires, comme l'asthme et la bronchite.
Articles associés :

Ayez le souffle plus long - materia-medica

Vous avez le souffle court, vous souffrez d'asthme ou d'infections respiratoires récurrentes ? Les toniques pulmonaires, parallèlement aux traitements allopathiques, peuvent améliorer grandement et durablement la santé de vos poumons. Les poumons et le souffle de vie Le système respiratoire doit filtrer les quelque 8000 litres d'air que l'on respire chaque jour afin de fournir de l'oxygène au sang via les 300 millions d'alvéoles de nos .

http://materiamedica.canalblog.com

Phytothérapie - Arrêter de fumer naturellement - materia-medica

Un pas à la fois: réduire, c'est déjà beaucoup... Arrêter de fumer naturellement La nicotine est, de toutes les drogues licites et illicites, celle qui entraîne la plus forte accoutumance. Dès que la nicotine arrive dans le cerveau, elle stimule la production de dopamine, ce neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans la perception du plaisir.

http://materiamedica.canalblog.com
© Materia-Medica 2020
© Paul Guérin 2020
Droits réservés dans tous pays