Antibiotiques naturels

On essaie souvent de renforcer son système immunitaire et de protéger sa famille, surtout quand on ne peut pas éviter les infections. Dans ces cas, on est souvent obligé de prendre des antibiotiques.

Malheureusement, les antibiotiques ne sont pas inoffensifs, car ils détruisent non seulement les bactéries pathogènes, mais aussi un million de «bonnes» bactéries, nécessaires pour une bonne digestion.

Cependant, il existe une alternative, des antibiotiques naturels qui peuvent nous aider à traiter l’infection sans effet secondaire. C’est à vous de choisir l’antibiotique qui fonctionne le mieux pour vous.

Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») est une substance naturelle ou synthétique qui détruit ou bloque la croissance des bactéries. Dans le premier cas, on parle d'antibiotique bactéricide et dans le second cas d'antibiotique bactériostatique. Un même antibiotique peut être bactériostatique à faible dose et bactéricide à dose plus élevée.

Un grand nombre des antibiotiques existants sont constitués de molécules naturelles, fabriquées par des micro-organismes : des champignons ou d'autres bactéries. Ces dernières les produisent pour éliminer les bactéries concurrentes avec lesquelles ils sont en compétition dans leur biotope. Cependant, seul un petit nombre des antibiotiques naturels est utilisable en thérapeutique humaine, pour des raisons de disponibilité dans l'organisme ou d'effets indésirables. Un grand nombre de molécules aujourd'hui sur le marché sont des molécules de synthèse, dérivées ou non d'antibiotiques naturels, en particulier pour contourner les problèmes de résistance.

Les antibiotiques agissent de manière spécifique sur les bactéries, en bloquant une étape essentielle de leur développement : synthèse de leur paroi, de l'ADN, des protéines, ou la production d'énergie, etc. Ce blocage se produit lorsque l'antibiotique se fixe sur sa cible, une molécule de la bactérie qui participe à l'un de ces processus métaboliques essentiels. Cette interaction entre l'antibiotique et sa cible est très sélective, spécifique des bactéries et ces composés ne sont en général pas actifs ni sur les champignons ni sur les virus. Il existe aussi d'autres molécules actives sur ces autres types d'agents infectieux que l'on appelle des antifongiques ou des antiviraux et qui sont distincts des antibiotiques.

L'introduction généralisée des antibiotiques après la Seconde Guerre mondiale a été l'un des progrès thérapeutiques les plus importants du XXe siècle. Les traitements antibiotiques ont fait progresser l'espérance de vie de plus de dix ans, soit plus qu'aucun autre traitement médical. Cependant, l'usage généralisé, voire abusif de certains antibiotiques, y compris en traitement préventif, curatif ou en complément alimentaire dans l'alimentation animale, dans les piscicultures, en médecine vétérinaire et humaine, ou encore comme pesticides pour le traitement des végétaux (contre le feu bactérien par exemple) a introduit une pression de sélection qui a conduit au développement de populations de micro-organismes antibiorésistants et à une baisse générale de l'efficacité thérapeutique. En milieu hospitalier, ceci conduit à une augmentation du risque nosocomial, faute de traitement adapté contre certains germes particulièrement résistants.


1 - L’extrait de feuilles d’olivier

La substance miraculeuse produite avec le traitement de feuilles d’Olivier est appelée oleuropéine. L’extrait de feuille de l’Olivier est connue pour ses propriétés anti-microbiennes, qui protègent les olives contre les agents pathogènes.

Les scientifiques ont testé à plusieurs reprises les propriétés anti-microbiennes de l’oleuropéine et les études scientifiques sur son efficacité ont été publiées dans de nombreux magazines médicaux.

Cet extrait inhibe l’effet néfaste des radicaux libres, ce qui est un grand avantage pour la science, parce que les radicaux libres sont marqués comme la principale cause du vieillissement prématuré et de nombreuses maladies.

Les feuilles d’Olivier sont un puissant antioxydant. Ils ont un effet anti-inflammatoire et soulagent la douleur.


2 - L’Astragale

L’Astragale (Astragalus membranaceus) est une plante originaire de la Chine. En Asie, les gens ont utilisé l’Astragale depuis plus de 2000 ans pour renforcer le système immunitaire et prévenir la grippe et le rhume. Cette plante agit en stimulant la production d’interféron, ce qui accroît la capacité de l’organisme à combattre les infections.

L’Astragale a un effet antibactérien et anti-inflammatoire, contient des antioxydants, renforce le système immunitaire, réduit la pression artérielle et prévient le diabète.


3 - Le thé vert

L’épigallocatéchine gallate (EGCG) est l’un des principes actifs contenus dans le thé vert. Des études ont montré qu’il était fortement efficace contre certaines bactéries buccales. Comme il est connu pour son incroyable capacité à briser les cellules graisseuses dans l’organisme, cet excellent antibiotique naturel devrait faire partie de votre alimentation quotidienne.
4-Le miel de Manuka

Des études ont montré que le miel en général a des propriétés antibactériennes, mais le miel de Manuka est particulièrement puissant, grâce à l’ingrédient naturel appelé méthylglyoxal. Il affecte un large éventail de bactéries, même celles qui résistent aux antibiotiques.

Son application locale détruit un certain nombre de bactéries pathogènes, y compris Staphylococcus aureus. Le miel de Manuka peut également être administré par voie orale pour guérir un certain nombre d’infections bactériennes et renforcer le système immunitaire.
5-La Sauge

Avant que les antibiotiques de synthèse soient découverts, la Sauge était l’antibiotique naturel le plus précieux. Ses propriétés médicinales sont connues depuis l’Antiquité, et les gens au moyen age croyaient que la Sauge prolonge la vie. Elle contient des huiles essentielles, des tanins, du fer, du calcium et de la vitamine A. C’est un puissant antiseptique, et prévient contre le développement des bactéries, des virus et des champignons.


6 - La Propolis

La Propolis est une substance résineuse, produite lors du traitement de la sève recueillie par les abeilles de différentes plantes. Les abeilles utilisent la propolis pour maintenir l’hygiène de la ruche pour la protéger contre les intrus, y compris les infections.

Les ruches sont connus comme la zone la plus stérile dans la nature et c’est grâce à la Propolis!

Depuis les temps anciens les gens ont utilisé la Propolis comme un antibiotique naturel qui protège contre les bactéries et renforce le système immunitaire. Ses effets bénéfiques sont connus depuis l’époque d’Hippocrate, qui l’utilisait pour traiter les ulcères et les plaies.

Elle contient au moins 19 substances actives, toutes les vitamines, et 13 sur 14 des minéraux dont votre corps a besoin.

Des études ont montré que, en prenant la Propolis contre la grippe et le rhume, vous pouvez réduire le risque de ces maladies de 50%. La Propolis est efficace dans le traitement de la toux, des maux de gorge, de la sinusite et l’amygdalite.

La crème à base de Propolis est un excellent remède pour les infections fongiques et bactériennes de la peau.


7 - La vitamine C

La vitamine C est un antioxydant naturel, qui joue un rôle particulier dans la stimulation du mécanisme de défense du corps. Cette vitamine est le roi de la prévention pendant la saison de la grippe et du rhume.

Les scientifiques ont mené un certain nombre d’études basées sur l’effet de la vitamine C sur les bactéries et les virus, et les résultats ont confirmé que la vitamine C est très efficace quand il s’agit de prévenir les infections.

Dr Fred Klenner a fait une recherche intéressante en appliquant la vitamine C par voie intraveineuse. Sa recherche a confirmé que la vitamine C n’affecte pas seulement les virus et les bactéries, mais les toxines ainsi que (le venin de serpent). Lors de l’épidémie de la poliomyélite en Caroline du Nord, le Dr Klenner a guéri avec succès 60 patients en utilisant de la vitamine C. Récemment plusieurs cas de pneumonies ont été guéris par la vitamine C.


8 - L’huile d’Origan

L’huile à base de feuilles d’Origan contient une substance de guérison appelé carvacrol, qui a de fortes propriétés antibactériennes.

La recherche menée à l’Université de Georgetown a montré que l’huile d’Origan peut combattre les infections avec la même efficacité que les antibiotiques classiques.

Des études ont montré que l’huile d’Origan détruit jusqu’à 96% du pneumocoque, 92% des Staphylococcus, 83% des Streptococus et 78% de l’entérocoque dans le corps.

Maintenant, les scientifiques ont confirmé que l’huile d’Origan est efficace dans le traitement de 25 bactéries différentes, y compris les bactéries qui ont développé une résistance aux antibiotiques conventionnels, et les bactéries qui causent des infections intestinales, les infections des voies urinaires, la fièvre de la typhoïde, le choléra, les ulcères et les infections de la peau.

Sa forte activité antivirale protège contre la grippe, le rhume, la rougeole et les oreillons. Il réduit l’inflammation, la douleur et les morsures d’animaux, il neutralise les morsures venimeuses d’abeilles, araignées et serpents venimeux.
9-L’extrait de pépins de pamplemousse

Depuis un certain temps, les gens ont remarqué que quelque chose dans le pamplemousse peut détruire les bactéries. BioChem research (Californie) a mené un certain nombre de projets de recherche qui ont confirmé que l’extrait de pépins de pamplemousse affecte les bactéries, les virus, les champignons et les parasites.

Cette substance magique est relativement pas cher et peut être utilisé tant à l’oral et en local. Jusqu’à présent, les bactéries n’ont pas développé de résistance à cet antibiotique naturel.


10 - L’ail

L’ail fournit un grand nombre d’avantages, mais ses propriétés anti-bactériennes sont les plus populaires. L’histoire nous a enseigné que l’ail a été utilisé dans le traitement de la peste et d’autres maladies épidémiques.

Ses propriétés anti-bactériennes ont été étudiées pendant des siècles. Au 19e siècle, Louis Pasteur a confirmé que l’ail tue les bactéries dans des conditions de laboratoire. Les expériences modernes confirment que l’ail est efficace dans le traitement de différentes bactéries, virus et champignons.

L’ail contient du germanium et du potassium, deux minéraux de grande importance pour la santé globale et il contient également des composants sulfurique, en particulier l’allicine, qui sont les principaux composés phytochimiques responsables pour le renforcement du système immunitaire. Utilisez toujours l’ail cru, parce que la poudre d’ail n’a pas de propriétés curatives.

Wright State University a comparé l’efficacité de l’ail et la pénicilline. Contrairement aux antibiotiques modernes, les bactéries ne se développent pas de résistance à l’ail.


11 - L’argent colloïdal

L’eau de l’argent colloïdal est sûr et naturel, un antibiotique, non toxique, efficace pour tuer plus de 650 agents pathogènes, notamment les virus, les bactéries et les champignons. Jusqu’en 1934, lorsque la pénicilline a été découverte, l’argent colloïdal était le seul remède pour un grand nombre de maladies.

En 1983, le département américain de la Santé a reconnu l’argent colloïdal comme un traitement qui peut être achetés sans ordonnance. Cependant, l’argent colloïdal est tombé dans l’oubli en raison du développement rapide de la production industrielle d’antibiotiques.


12 - L’Échinacea

L’Échinacée est originaire d’Amérique du Nord. Les Amérindiens avaient toujours utilisés les feuilles et les racines pour soigner les blessures de tout genre.

L’Échinacée empêche les infections et améliore l’immunité en stimulant l’organisme pour produire les lymphocytes.

La cellule lymphocytaire est la plus petite cellule du tissu conjonctif, avec un rôle de défense qui se manifeste par la production d’anticorps et la participation à la réponse immunitaire. De cette manière, l’Échinacée peut prévenir une maladie ou accélérer de manière significative la récupération.

L’Échinacée renforce le système immunitaire d’une manière naturelle par la prévention des infections bactériennes et surtout virales. Il est étonnamment efficace dans la prévention, de la fièvre, les infections de l’oreille et des symptômes pseudo-grippaux.

Il existe des preuves de son efficacité contre des bactéries très dangereuses, telles que les Staphylococcus aureus. Il apaise les problèmes respiratoire, digestifs et le système urinaire, il apaise les inflammations de la peau, purifie la lymphe et renforce l’immunité. Juste quelques gouttes de sa teinture peut soulager les maux de gorge dans le début de l’inflammation.

Il peut être utilisé sous forme de teinture ou de tisane.

 

Afin, c'est chez votre apothicaire que vous trouverez l'antibiotique végétal dans sa forme la plus élaborée réunissant les plantes les plus efficaces dans une formule spagyrique qui ne devrait manquer dans aucune armoire à pharmacie !

51342252_1939735896123861_8782590035871399936_n

© Materia-Medica 2018
© Paul Guérin 2018
Droits réservés dans tous pays