Le Plantain - Plantago

Plantain - Plantago

 

Historique

Le grand plantain et le plantain lancéolé sont, parmi environ 250 espèces de plantain connues à travers le monde, les deux plantes de ce genre botanique ayant la plus vaste distribution géographique. On connaît leurs propriétés médicinales depuis l'Antiquité grecque et leurs usages thérapeutiques sont répandus aussi bien en Orient qu'en Occident.

Bien que certains botanistes croient qu'il existait en Amérique du Nord une plante similaire au grand plantain, ce dernier s'est surtout installé après l'arrivée des Blancs en terre d'Amérique. À tel point que les Amérindiens la nommaient « pieds de Blancs » parce qu'elle s'installait partout où l'homme blanc posait sa botte dont les semelles avaient charrié les minuscules graines provenant de France ou d'Angleterre. Les Amérindiens l'ont d'ailleurs adoptée. Elle a rapidement fait partie de leur pharmacopée au même titre que les plantes indigènes.

De nos jours, le plantain du commerce vient principalement d'Europe de l'Est.

Recherches

La Commission E allemande reconnaît l'usage médicinal du plantain lancéolé pour traiter, par voie interne, les infections et les inflammations des voies respiratoires et des muqueuses de la bouche et du pharynx. Elle a aussi approuvé son usage, par voie externe, pour soulager les inflammations cutanées (piqûres d'insectes, coupures, éraflures, brûlures, etc.).

Bien que la Commission E ne se soit prononcée que sur le plantain lancéolé, dans la pratique on utilise également le grand plantain auquel on attribue les mêmes vertus. En Europe, la plante est un ingrédient de plusieurs préparations d'herboristerie expectorantes et antitussives.

Inflammations des voies respiratoires

Au début des années 1980, quelques essais cliniques ont confirmé l'efficacité du plantain pour le traitement de la bronchite chronique. Une étude réalisée en Allemagne portant sur 593 sujets aux prises avec des infections respiratoires aiguës indique qu'une préparation à base de plantain administrée pendant dix jours a soulagé leurs symptômes, notamment la toux.

On attribue généralement l'efficacité du plantain au mucilage qu'il contient. Cette substance adoucit et calme les muqueuses des voies respiratoires en raison de ses qualités émollientes et anti-inflammatoires. En plus de cet effet, le mucilage des feuilles de plantain renferme un composé (polysaccharide) qui a augmenté le taux de survie de 25 % chez des souris infectées par la bactérie Streptococcus pneumoniae.

Inflammations de la peau et des muqueuses

Le mucilage du plantain contribuerait à calmer l'inflammation cutanée en raison de ses qualités émollientes. L'aucubine, l’un des composés du plantain, a aussi un effet anti-inflammatoire et un effet antibactérien. Il est cependant nécessaire d'utiliser la plante fraîche ou de faire une macération à l'eau froide si on utilise la plante séchée puisque l'aucubine perd ses propriétés lorsqu'elle est exposée à la chaleur. Le plantain contient également de l'acide caféique, une substance qui a inhibé, in vitro, la croissance du virus de l'herpès (HSV-1).

RAPPEL : Une formule spagyrique avec des plantes de source sauvage s'avère efficace en 72 heures et 96 heures (3 cycles circadiens), contre 2 à 6 semaines pour une préparation classique du commerceRappellons également que seules les synergies de plantes médicinales sont capables d'apporter les bienfaits recherchés et d'accomplir le travail thérapeutique visé. Aucune plante isolée ne peut contenir la solution !

© Materia-Medica 2018
© Paul Guérin 2018
Droits réservés dans tous pays