Angélique chinoise - Angelica sinensis

Angélique chinoise_Angelica sinensis

Historique de l’Angélique chinoise
 
En Chine, en Corée et au Japon, on utilise l'Angélique chinoise comme épice, tonique et médicament depuis plus de 1 000 ans. Dans les préparations médicinales de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), elle est présente sous le nom de Dang Gui.
  
On a commencé à lui substituer l'Angélique japonaise (Angelica acutiloba) il y a plusieurs siècles, lorsque les approvisionnements se firent rares. Les Chinois prétendent que seule l'Angélique chinoise est efficace; les Japonais affirment le contraire. L'expérience clinique démontrerait plutôt que les deux espèces sont équivalentes sur le plan thérapeutique. À la fin du XVIIe siècle, un extrait d'Angélique chinoise appelé Eumenol fut populaire en Europe comme « tonique féminin ».
 
Il existe en Europe une espèce proche de l'Angélique chinoise, Angelica archangelica, qui aurait des propriétés médicinales fort différentes de ses cousines asiatiques. Toutefois, à première vue, la composition chimique des deux espèces ne diffère pas tellement. L'espèce indigène en Amérique du Nord, Angelica atropurpurea, serait plus proche parente de l'Angélique européenne que des espèces asiatiques.
Recherches sur l’Angélique chinoise
 

En Médecine traditionnelle chinoise (MTC), l'Angélique (Dang Gui) est considérée comme un tonique de la Rate et du Sang. Elle est utilisée pour son effet positif sur les troubles circulatoires. Elle est aussi un ingrédient-clé des remèdes classiques destinés à assurer le bon fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. Si la tradition asiatique a conservé cet usage en s'appuyant sur son succès empirique, la médecine occidentale, elle, n'a pas réussi à valider l'efficacité thérapeutique de la plante en s'appuyant sur ses critères habituels d'évaluation. Bien que des études in vitro et sur des animaux suggèrent que les usages de la MTC pourraient être fondés, on ne dispose pas d’un nombre suffisant d’essais cliniques pour les soutenir.
  
D'autre part, on tente généralement d’expliquer les effets de l’Angélique chinoise sur l'appareil reproducteur par une action hormonale de type oestrogénique. Mais, à l’heure actuelle, il n’existe aucune démonstration d’un tel mécanisme d’action.
 
  • Ménopause : Des observations cliniques ont rapporté une diminution des symptômes de la ménopause grâce à l’utilisation de préparations traditionnelles ou modernes contenant de l'Angélique chinoise. Mais, ces effets n’ayant pu être reproduits avec la plante seule, l’efficacité de l’Angélique chinoise demeure controversée.
  • Syndrome prémenstruel (SPM) : Une synthèse d’essais cliniques a été publiée en 2000. Les auteurs ont conclu que des préparations chinoises classiques renfermant de l'Angélique pouvaient être utile pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel.
  • Systèmes circulatoire et respiratoire : Des résultats d’études cliniques menées en Chine indiquent que certaines préparations traditionnelles renfermant de l’Angélique pourraient contribuer à l’amélioration des fonctions vasculaires. Par exemple, la préparation Xi Jan Tong Suan, qui renferme 10 plantes dont l'Angélique, pourrait prévenir la thrombose et inhiber l'agrégation plaquettaire. Administrée par injection, la préparation traditionnelle Yi Qi Huo Xue, qui renferme du Ginseng, de l'Astragale et de l'Angélique, diminuerait la fréquence et la gravité des crises d’angine et améliorerait l'endurance à l'effort. Au cours d’essais sur des animaux, on a constaté qu’une injection d’Angélique, associée ou non à l'Astragale et au Ginseng, pouvait protéger contre l'hypoxie et la fibrose pulmonaire. Au cours d'un essai sur des sujets atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (ou maladie pulmonaire obstructive chronique - MPOC), une injection d'angélique durant 10 jours s'est révélée plus efficace que celle d’un placebo pour améliorer les fonctions pulmonaires.
  • Système gastro-intestinal : La tradition chinoise veut que l'Angélique soit utile pour le traitement des ulcères gastriques et de la constipation en raison de son action antispasmodique. Au cours d’une étude menée en Chine, la formule Danggui Funing a soulagé avec succès les douleurs abdominales des participants. Au cours d'essais menés sur des rats, on a démontré qu'un extrait d'angélique contenant 95 % de polysaccharides protégeait de façon mesurable l'estomac contre la formation d'ulcères.